Conseils pratiques pour réussir la lecture d’un kamishibaï

Le kamishibaï fait partie des outils pédagogiques les plus faciles à utiliser dans une salle de cours. Dans la plupart des cas, l’enseignant joue le rôle du conteur. Pour réussir la lecture d’un kamishibaï, il est nécessaire de prendre en compte quelques conseils. Le rôle de conteur peut également être attribué à un élève qui veut développer ses aptitudes de prise de parole en public.
Le kamishibaï est à la fois un jeu pour les enfants et un outil pédagogique enrichissant. Ce petit théâtre d’images permet aux jeunes de développer leur créativité. Le jeu est composé d’un « butaï », c’est-à-dire d’un castelet en bois portable, et des planches qui permettent de raconter une histoire. Les planches sont en général réalisées en papier.

Comment raconter une histoire ludique ?

Les planches du jeu ont les dimensions d’un papier A3. Elles comportent au recto des illustrations et au verso un texte. Les illustrations sont visibles auprès du public uniquement, alors que le texte est réservé au conteur. Pour raconter l’histoire de manière cohérente, le texte est accompagné de la reproduction en miniature des illustrations vues par les spectateurs. A l’école, le rôle du conteur peut être joué par l’enseignant ou par un élève. Afin de réussir la lecture d’un kamishibaï, il est recommandé de prendre en compte quelques conseils.

Commander un théâtre de papier

Avant chaque lecture, vous êtes conseillé d’ordonner toutes les planches et de lire intégralement le texte. Cela vous permettra de passer d’une image à l’autre sans vous tromper. Afin de capter l’attention du public, il est préférable de théâtraliser le début de la lecture. Vous pouvez choisir une musique intéressante, une petite formulette d’ouverture ou un déguisement adapté. De plus, il est recommandé d’adapter le rythme et le ton de la voix au sujet. En ce qui concerne la fin de la lecture, vous pouvez également rajouter une petite formulette amusante.
Sur la boutique en ligne Cadeaux-de-dieu.fr, vous avez la possibilité de commander de nombreux jeux et outils pédagogiques. Le chevalet illustré, par exemple, permet aux enfants de découvrir la Bible à travers le récit et l’image. Les thèmes des illustrations jeunesse et des œuvres d’art concernent principalement la vie des chrétiens et des saints. Selon les objectifs pédagogiques de vos leçons, vous pouvez opter pour des chevalets présentant le Nouveau Testament ou le baptême. Les contes bibliques de l’Ancien Testament vous permettent d’éveiller les enfants à la foi tout en discutant divers aspects socio-culturels contemporains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *