Devenir sapeurs-pompiers, orientation scolaire

Le jour de mes 15 ans en pleine orientation scolaire difficile, une amie m’offre un livre sur les sapeurs pompiers. « Je suis sure que ce cadeau te plaira, tu es passionné depuis 10 ans et je suppose que ta scolarité  te fera aimer ce métiers et que tu liras certainement ce livre pour devenir pompier ! et n’oublie pas de me dire ce que tu en auras pensé ».

Tout en tournant et retournant ledit cadeau, je la remercie en pensant « encore un de ces livres qui parle de surhommes , sportifs ,beaux et prêts à sauver ou périr !!. En plus c’est pleine orientation scolaire un ancien sapeur pompier de Paris qui l’a écrit !!.

Bon, mais chose promise chose due, j’ouvre le livre et je commence à le lire. J’ai pour habitude de dire qu’il ne faut jamais avoir de préjugé sur quoi que se soit et là encore cela se confirme. J’ai lu ce livre à une vitesse éclair. Enfin un vrai livre sur les sapeurs pompiers et leur histoire.

sapeur-pompierRoland André a écrit ce livre après j’imagine un énorme travail de recherche. Depuis l’aube de l’humanité, le feu est considéré comme un ennemi mortel pour toutes les créatures vivantes.

L’homme, grâce à son intelligence a su domestiquer le feu. Nos ancêtres pouvaient le garder en vie en le surveillant, lui donnant à manger mais ne savait pas le faire naitre.

L’humanité engagea un combat permanent contre lui pour tenter de le contrôler, mais l’homme n’en a toujours pas fini avec lui. Dans le panthéon mythologique grec, c’est Prométhée qui dérobe le feu sacré à Zeus afin d’aider l’humanité. Louable intention certes, mais les dieux se vengèrent en rendant celui-ci indomptable.

L’origine des sapeurs pompiers se perd dans la nuit des temps.

Les premiers combattants furent sans doute les premières victimes qui luttèrent pour préserver leurs maigres biens, aidées par leurs voisins. Deux siècles avant J.C vécut un savant Grec du nom de Ctésibus. Cet homme est le premier à inventer une pompe à eau primitive : La pompe à incendie.

Les romains et les égyptien possédaient des corps de vigiles chargés de faire des rondes de surveillance et de combattre les incendies souvent nocturnes.

A Rome l’empereur Auguste créa un corps de 600 esclaves pour lutter contre les flammes. Peu efficace car on peut facilement imaginer la ferveur de ces captifs à combattre les feux.

Ce furent plus tard les romains qui institueront le premier corps permanent et organisé de soldats du feu, les aediles incendiorum esctingendorum. Sept cohortes de vigiles formées sur le modèle des légions romaines.

Elles furent dotées de la Siphone, une grosse seringue à roue modernisée par la suite par Ctésibus.

En gaule dans les grandes villes, il existait un préfet des vigiles et des armes. Après la chute de l’empire romain, ce fut une page sombre pour les soldats du feu car les barbares et envahisseurs se préoccupaient peu d’éteindre les feux qu’ils allumaient.

L’histoire des sapeurs pompiers évolua parallèlement à l’histoire de France.

Un livre passionnant Devenir sapeurs-pompiers qui retrace la plus incroyable histoire des soldats du feu de l’antiquité à nos jours.. Evolution de l’organisation, de l’uniforme et des véhicules afin de rendre hommage a tous ceux qui sont mort face à cette ambigüité ‘amis et ennemis’ LE FEU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *