Le métier de coach en orientation, devenir coach en orientation

Le métier de coach en orientation est une profession passionnante où l’on accompagne des jeunes qui sont généralement âgés de 15 à 25 ans. Quelle est la différence avec conseiller d’orientation psychologue (COP) d’un collège et lycée  et le coaching en orientation ? Le COP reçoit un jeune sur un seul rendez-vous pour l’aider dans sa problématique  en lien avec son avenir. Dans mon cas, j’accompagne les jeunes sur plusieurs séances en fixant des objectifs précis à chaque séance.

Pouvez-vous brièvement décrire les tâches ou activités de ce métier ?

Je suis dirigeant et coach en orientation au sein de CnC Orientation. J’aide donc les adolescents et jeunes adultes à identifier quels parcours scolaires et métiers pourraient leur convenir. Je rencontre donc le jeune sur plusieurs séances, durant lesquelles je l’aide à prendre conscience de qui il est, de ce qui pourrait lui convenir le mieux. J’ai une partie de veille dans le domaine de l’orientation. C’est-à-dire que je dois régulièrement m’informer sur les études, les écoles, les filières, les métiers, etc. Cela peut prendre du temps mais il est important d’avoir d’excellentes connaissances. J’ai moi-même créé CnC Orientation, je dois donc m’occuper de la partie de communication (réseaux sociaux, forums, etc.), commerciale et des partenariats, et de la partie administrative.

Quelle formation faut-il suivre pour pouvoir exercer ce métier ?

Dans le privé il n’existe pas une formation spécifique. Néanmoins, je conseille fortement d’avoir un master (bac +5) dans les ressources humaines ou en psychologie. Il est aussi recommandé de suivre une formation lié au coaching scolaire car ça peut être un plus.

Quels sont les critères d’embauches, les qualités requises ?

Il n’existe pas un critère type. Néanmoins pour exercer ce métier il est fortement conseillé d’avoir déjà eu une expérience auprès des jeunes, ou une expérience dans les ressources humaines, ou en psychologie, ou de coach de manière globale. Et comme j’ai pu le dire, de préférence avoir un bac +5 en RH ou en psycho. Ce métier demande d’excellentes qualités d’écoute, d’observation, d’analyse, une fibre pédagogique, et vouloir travailler auprès d’adolescents.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

Le contact avec les jeunes, pouvoir échanger avec eux. La partie relationnelle est très importante et j’adore cela. Notamment avec les jeunes car ils sont plus naturels dans leur manière de s’exprimer. J’adore également les voir évoluer au fur et à mesure des séances, car je me sens utile. La valorisation qu’apporte ce métier est très appréciable également.

Quels sont les horaires hebdomadaires ?

Les entretiens se déroulent beaucoup plus après 17h (horaire où les jeunes commencent à sortir des cours) et une journée peut se finir à 21h. Durant ces jours avant 17h, il y a la partie téléphonique avec les parents, la partie communication afin de faire davantage connaître l’entreprise, et la création d’articles pour se faire connaître également à travers un site internet.  Le mercredi après-midi, le vendredi après-midi à partir de 13h pour les entretiens car de nombreux jeunes n’ont pas cours. Le samedi toute la journée (9h 18h) et toute la journée également durant les vacances scolaires. Je commence donc très rarement avant 10h30/11h mais je peux plus régulièrement finir à 21h.

Quel est le salaire ?

Le salaire va varier en fonction du statut et de l’ancienneté. Par exemple à son propre compte, la première année on gagne un peu moins d’un SMIC. Ensuite avec de l’ancienneté, après 2 ans, on peut gagner 1200€ en lissant sur 12 mois et plus par la suite. Cela dépend du bouche à oreille et du travail de communication effectué. Très peu de personnes sont employées en CDI dans le privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *