Zoom sur les vertus de la glucosamine

Afin de traiter l’arthrose, les solutions sont plutôt rares et même parfois contraignantes. Un traitement à base de glucosamine s’avère être particulièrement recommandé pour son efficacité à lutter contre les effets de cette pathologie. A noter aussi que cet acide aminé n’a que très peu d’effets secondaires.

En temps normal, il faut savoir que l’organisme élabore sa propre glucosamine, afin de maintenir en place les articulations et le cartilage. Mais avec l’âge, le corps humain en fabrique de moins en moins, voire plus du tout. C’est alors que les pathologies liées à l’arthrose se manifestent.

En laboratoire, cet acide aminé est synthétisé afin de le rendre disponible sous la forme d’un complément alimentaire. Pour cela, les scientifiques puisent de la chitine dans la carapace des crustacés (crevettes, langoustines, crabes, homards) pour la fabriquer. Un traitement à base de glucosamine offre un ralentissement de l’évolution de l’arthrose et permet de soulager ses maux lorsque la pathologie est légère à modérée, en particulier au niveau du le genou ou des hanches.

Retour sur la glucosamine thérapeutique

Les premiers tests sur le corps humain ont été effectués en 1969 en Allemagne, à base d’injections de glucosamine. Un patient ne pouvant plus produire de glucosamine naturellement s’est vu injecter cette substance via une piqure dans les vaisseaux sanguins ou les muscles.

En 1970, c’est en Italie qu’un laboratoire parvient à la synthétiser pour la première fois. Le sulfate de glucosamine et ses différents dérivés sont toujours particulièrement utilisés.

Un partenaire de choix, la chondroïtine

Elément clé, la chondroïtine est synthétisée à partir du cartilage bovin. Depuis plusieurs dizaines d’années, des études ont mis en évidence et prouvés que ce glycosaminoglycane offre un ralentissement comme un soulagement des effets de la dégénérescence articulaire.

Substance déconseillée aux femmes enceintes, comme bien d’autres avant, la chondroïtine est plutôt dépourvue d’effets secondaires. En lien avec la glucosamine, elle constitue une excellente combinaison pour lutter contre l’arthrose, ce que de nombreuses études ont démontré relate le site www.dynveo.fr.