Études courtes (BTS, DUT…) vs études longues (fac, école de commerce…) : comment choisir ?

Le choix de l’avenir

Pas facile de s’y retrouver après le bac et de choisir la durée des études. Heureusement, aujourd’hui, il existe de plus en plus de ponts permettant de ne pas s’enfermer dans un choix trop définitif. Il faut aussi se défaire des idées selon lesquelles les études courtes sont moins qualitatives. C’est faux.

En réalité, ce qui change, c’est la nature des études. Lorsqu’elles sont plus courtes, elles sont simplement plus professionnalisantes, et surtout moins théoriques et moins scolaires. Mais la qualité est présente et proche des attentes du monde du monde du travail.

Du court au long

Après un bac pro, vous n’avez pas vraiment le choix car votre formation ne vous a pas préparé aux études longues. Pas plus de 5% des bacheliers pros réussissent une licence à la fac. Le bac pro est conçu pour une immersion rapide dans la vie active.

Mais la route des longues études n’est pas fermée : vous pouvez tenter les écoles d’ingénieurs ou de commerce post-bac ou entrer en classes prépa aux grandes écoles. Mais ces orientations ne sont permises qu’à ceux qui ont de (très) bons dossiers.

Après le bac technologique

Après un bac technologique (STI2D, STL, STG…), on peut poursuivre en filières courtes où les chances de réussite sont plus probantes. Il est conseillé d’opter pour ce type d’orientation, quitte à poursuivre vos études par la suite.  Rien n’empêche aussi d’aller dans des écoles spécialisées (commerce, vente, carrières para-médicales, sociales…) dans la branche évidemment de votre bac.

Les BTS et DUT

Ce sont des diplômes qui permettent d’entrer directement sur le marché du travail au bout de deux ans. Pour des postes de “techniciens supérieurs” dans l’industrie, d’agent de maîtrise, ou de cadres moyens dans des PME.

Vous pourrez évoluer ensuite dans sur le site soit par promotion interne, soit en suivant des formations complémentaires. Les BTS et les DUT sont des formations professionnalisantes qui alternent les cours théoriques et les stages en entreprises.

Les étudiants sont bien encadrés : la présence en cours est obligatoire (contrairement à la fac), il y a un contrôle continu des notes (même s’il y a un examen final en BTS), des dossiers et devoirs à rendre. C’est ce système d’alternance qui permet à des étudiants parfois en décrochage de réussir leur parcours de formation.